Thursday, February 29, 2024
95.3 F
Lagos
More

    Les autopsies des membres d’une secte kenyane débutent, le festival de jazz d’Addis-Abeba ravit les mélomanes, l’ONU met en garde contre un point de rupture au Soudan, et bien d’autres nouvelles africaines.

    Must read

    Read Time:3 Minute, 25 Second

    Kenya : Début des autopsies de membres d’une secte kenyane

    Au Kenya, des pathologistes ont commencé à autopsier plus de 100 corps liés à une secte religieuse dont le chef aurait demandé à ses membres de se laisser mourir de faim pour aller au paradis. La mort des membres de la secte a suscité l’indignation de l’opinion publique et le gouvernement kenyan a depuis cherché à arrêter et à inculper le chef de la secte.

    Éthiopie : Le festival de jazz d’Addis ravit les mélomanes

    Les amateurs de jazz éthiopiens ont assisté à la première soirée du festival annuel de jazz d’Addis, qui a rassemblé des talents locaux et des artistes internationaux. L’événement a été organisé pour présenter la scène musicale dynamique de l’Éthiopie, qui a acquis une reconnaissance mondiale au cours des dernières années. Les participants ont exprimé leur joie et célébré la diversité culturelle du pays.

    Soudan : L’ONU met en garde contre un point de rupture alors que le conflit s’éternise

    Les Nations unies ont averti que la violence au Soudan ne montre aucun signe d’apaisement alors que des rivaux politiques bien établis luttent pour le contrôle du pays. Entre-temps, les réfugiés fuyant les violences se sont réfugiés au Tchad voisin, où ils sont confrontés à d’immenses difficultés et n’ont guère accès aux soins de santé ou à un abri. En début de semaine, le Canada a mis fin à ses vols d’évacuation en raison de la détérioration des conditions.

    Sénégal : Un entrepreneur crée les premières planches de surf fabriquées localement

    Un entrepreneur sénégalais a réussi à fabriquer les premières planches de surf produites localement dans le pays. Cette mesure vise à promouvoir la fabrication locale et à réduire l’importation de produits. L’entrepreneur, Mamadou Khouma Gueye, espère développer le secteur et créer des emplois pour les jeunes au Sénégal.

    Soudan : Le conflit persiste et les parties se renvoient la balle

    Au Soudan, les combats se poursuivent entre les forces gouvernementales et les groupes rebelles, malgré un cessez-le-feu de courte durée. Les Nations unies ont mis en garde contre une possible crise humanitaire dans le pays, alors que des milliers de personnes fuient les violences. Entre-temps, les belligérants se sont renvoyés la balle en continuant à défier les appels internationaux en faveur d’une résolution pacifique de la crise.

    Monde : Les monnaies dans l’incertitude alors que les banques centrales se réunissent

    Alors que les banques centrales du monde entier se préparent à se réunir cette semaine, les monnaies du monde restent dans l’incertitude. La menace d’une hausse des taux d’intérêt, conjuguée à la faiblesse des données économiques en provenance de Chine, a fait chuter les prix du pétrole. Cet effet s’est répercuté sur les marchés des changes, les investisseurs restant prudents quant aux perspectives de l’économie mondiale.

    Soudan : Le Programme alimentaire mondial reprend ses activités

    Après une brève suspension de ses opérations au Soudan, le Programme alimentaire mondial (PAM) a repris ses activités auprès des personnes ayant besoin d’aide. L’organisation internationale a dû interrompre ses activités dans le pays en raison de l’insécurité causée par le conflit en cours. La reprise sera une bouée de sauvetage vitale pour de nombreux Soudanais qui ont besoin d’une aide d’urgence.

    Nigeria : Des hommes armés libèrent des enfants enlevés après versement de rançons

    Au Nigeria, des hommes armés ont libéré 74 enfants après le versement d’une rançon. Plus de 80 personnes ont été enlevées au début du mois dans le nord-ouest de l’État de Zamfara. Bien que la libération des enfants soit un soulagement pour beaucoup, elle met en lumière les problèmes de sécurité auxquels est confronté le Nigeria dans son ensemble.

    Burkina Faso : L’armée accusée de massacre

    Les habitants et les survivants d’un massacre dans un village du Burkina Faso ont accusé les forces de sécurité du pays d’être responsables de la mort de 136 personnes, dont des femmes et des enfants en bas âge. Ces dernières années, le pays a été confronté à une augmentation des attaques violentes de la part de groupes militants. Le gouvernement n’a pas encore fait de déclaration officielle sur les attentats.
    Nouvelles du Boulevard Africain – (2023-05-01)

    More from this Editor

    More articles

    Leave a Reply

    Latest article