le jeudi 18 avril 2024
86.3 F
Lagos
Plus

    Cameroun : 30 femmes kidnappées par des rebelles indépendantistes dans la crise actuelle

    Doit lire

    Rédacteur camerounais
    Rédacteur camerounaishttps://www.africanboulevard.com
    L'équipe éditoriale d'African Boulevard Africain vous apporte l'actualité du Cameroun et les dernières nouvelles en matière de politique, d'économie, d'affaires, d'investissement et de divertissement. Nous sommes impartiaux, mus uniquement par la quête de la vérité.
    Temps de lecture:1 minute, 52 secondes

    Yaoundé, Cameroun - (African Boulevard News) - La crise anglophone au Cameroun a pris une tournure sombre alors qu'un groupe de 30 femmes a été enlevé par des rebelles indépendantistes il y a près de quatre jours dans l'ouest du Cameroun. Cette région est ensanglantée depuis plus de six ans par un conflit entre les séparatistes de la minorité anglophone et le gouvernement dirigé par les francophones.

    Les femmes, qui s'étaient rassemblées pour une réunion de prière dans la ville de Bamenda, ont été emmenées dans un bus commercial et sont encore introuvables. Selon des témoins, les ravisseurs étaient habillés en tenue militaire et ont pris la fuite avec les femmes dans une direction inconnue.

    L'acte d'enlèvement a été condamné par plusieurs organisations de défense des droits de l'homme, dont les Nations unies, qui ont appelé toutes les parties impliquées à libérer immédiatement les victimes. Dans un communiqué, le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, s'est dit préoccupé par la sécurité et le bien-être des femmes enlevées.

    "Le Secrétaire général appelle à la libération immédiate des femmes enlevées et exhorte toutes les parties au conflit à éviter toute action susceptible d'aggraver davantage les tensions et de saper les efforts de paix", indique le communiqué.

    Le conflit dans la région anglophone a commencé en 2016, lorsque les Camerounais anglophones ont exprimé leurs inquiétudes quant à la marginalisation perçue par la majorité francophone. Le mouvement séparatiste a ensuite pris de l'ampleur, entraînant des affrontements avec les forces gouvernementales et le déplacement de milliers de personnes de leurs maisons.

    La situation dans la région reste instable, avec des rapports fréquents d'enlèvements, de meurtres et d'autres atrocités commis par les deux parties. La communauté internationale a appelé au dialogue et à une résolution pacifique du conflit, mais les progrès ont été lents.

    Le récent enlèvement des 30 femmes a une fois de plus attiré l'attention sur la crise actuelle et sur le besoin urgent d'une solution durable. Il est essentiel que toutes les parties impliquées dans le conflit accordent la priorité à la sécurité et au bien-être des civils, en particulier des femmes et des enfants qui sont les plus vulnérables.

    En conclusion, l'enlèvement des 30 femmes au Cameroun est un incident malheureux qui souligne la nécessité d'une résolution pacifique de la crise anglophone. La communauté internationale doit continuer à faire pression sur toutes les parties concernées pour mettre fin à la violence et donner la priorité à la sécurité des civils.

    À propos de Postes Auteur

    Rédacteur camerounais

    L'équipe éditoriale d'African Boulevard Africain vous apporte l'actualité du Cameroun et les dernières nouvelles en matière de politique, d'économie, d'affaires, d'investissement et de divertissement. Nous sommes impartiaux, mus uniquement par la quête de la vérité.
    éditeur

    Plus de cet éditeur

    Plus d'articles

    Soyez sympa! Laissez un commentaire

    Dernier article